Docteur Claire Rieux



Hématologue et humanitaire

Claire Rieux est médecin, spécialisée en hématologie et titulaire d’un master en santé publique et épidémiologie. Elle a exercé pendant plusieurs années en onco-hématologie aux Hospices Civils de Lyon et à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Compte-tenu de sa double formation d’hématologue clinicienne et de santé publique, elle a créé et coordonné le réseau d’hémovigilance de l’AP-HP et a largement contribué à la structuration de cette nouvelle activité de veille sanitaire sur le plan national (expert à l’ANSM).

Claire Rieux a toujours eu un engagement humanitaire. Elle a réalisé plusieurs missions de terrain et de coordination essentiellement avec MSF et a été membre du conseil d’administration de 2008 à 2014 et vice-présidente pendant 3 ans. Lors de son mandat au CA elle s’est investie dans les nouvelles pistes médicales à développer : sur le plan des thématiques (antibiorésistance, maladies chroniques, drépanocytose, cancers, tests diagnostiques rapides) ; de la communication médicale (création de l’exposition « D’un hôpital à l’autre ») et des ressources humaines médicales (création de partenariat avec les CHU, en particulier validation de stage d’internes). Elle a été directrice médicale de la chaîne de l’espoir en 2016 et a conduit plusieurs réflexions stratégiques sur les cardiopathies des enfants, les sténoses caustiques, l’onco-pédiatrie et la télé-expertise. Elle a par ailleurs assuré le soutien médical d’un projet d’urgence au Kurdistan Irakien.

Sur le plan de la recherche, elle a monté un projet à Epicentre (satellite épidémiologique et de recherche clinique de MSF) sur les infections chez les enfants malnutris. Elle a participé à de nombreux essais thérapeutiques en hématologie et conduit des études épidémiologiques dans le domaine de l’hémovigilance (complications pulmonaires et hémolytiques de la transfusion). Enfin elle a publié des articles scientifiques et fait des communications orales dans des congrès médicaux.

Ces différentes expériences ont confirmé sa volonté d’ouvrir le champ de la réflexion sur la médecine humanitaire à des visions et outils d’autres secteurs, afin de développer des innovations médicales permettant d’offrir des soins de qualité pour les plus démunis.